Le bois mort


2013-11-04 21.59.26

Les types de bois mort

Selon le type d’arbre, la texture du bois mort sera bien différente. On différencie généralement les arbres à bois dur des arbres à bois tendre. Chez les arbres à bois dur comme le buis ou l’if, il sera très difficile d’obtenir une texture de bois mort fissurée. Le bois mort aura en conséquence l’air plus lisse et donc légèrement plus jeune.

Chez les espèces à bois tendre comme le pin, il est plus facile d’intervenir avec des outils pour simuler des attaques d’insectes, la décomposition du bois ou encore un feu. On dénote quatre types de bois mort en fonction de l’âge de celui-ci. Lorsque le bois vient tout juste d’être mis à nu, il est lisse. C’est ce que l’on appellera le premier âge du bois mort. Au fil du temps, des fissures suivant les nervures du bois apparaîtront sous l’effet de la nature: vent, soleil, gel-dégel, etc. Cette étape est considérée comme le deuxième âge du bois mort. Par la suite, le bois vieilli commencera à s’écailler de façon perpendiculaire aux nervures du bois, donnant ainsi au bois mort l’apparence d’une peau de serpent. Finalement, sous l’effet répéter des attaques d’insectes et des intempéries, le bois en décomposition prendra une texture informe qui constitue le quatrième âge du bois mort. Le processus est illustré de façon superbe par François Jeker ici:

http://www.jeker-bonsai.fr/fileadmin/jeker/fichiers/ART_WAINE_1.pdf

Création d’un jin

Le meilleur outil pour créer un jin reste la pince à jin, qui est l’un des premiers outils à acheter pour le débutant. Pour exposer le bois mort d’une branche, il suffit d’en retirer le feuillage, puis de presser l’écorce vivante de l’arbre à l’aide de la pince jusqu’à ce que l’écorce se retire naturellement. Une belle démonstration de l’utilisation de la pince à jin est faite à 6:40 de cette vidéo:

Création d’un shari

Brian nous a grandement informé sur les outils qui sont utilisés pour générer un shari de façon artificielle. Premièrement, le dremel est utilisé pour les travaux de polissage et pour les travaux de précision dans la création de bois mort. L’outil multimax est le plus répandu pour faire ce type de travail:

http://fr.dremel.com/en-ca/Tools/Pages/CategoryProducts.aspx?catid=2094

Les accessoires de base fournis avec le Dremel se prêtent bien au travail du bois mort. Les brosses et les meules sont particulièrement utiles.

Pour les travaux de longue haleine, le multimax ne suffit pas toujours. Lorsqu’il faut supprimer une grande quantité de bois, il est préférable d’utiliser une aléseuse pour faire le travail.

http://www.makita.ca/index2.php?event=toollist&categoryid=3&subcategoryid=34&subsubcategoryid=44

Dans le cas de l’aléseuse, il existe certains accessoires spécialisés pour le travail du bois mort. L’un des meilleurs moyens pour se les procurer est par le site suivant:

http://www.kaizenbonsai.com/shop/index.php?cPath=23_60

Le travail avec des outils électriques laisse souvent quelques écorchures sur le bois qui donnent un aspect peu naturel au bois mort. On peut facilement éliminer ces écorchures à l’aide d’un briquet ou encore mieux, d’un petit chalumeau au butane.

Galerie

Voici une galerie d’arbres des membres du GBQ qui comportent du bois mort

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s