Notre deuxième rendez-vous pour la création d’un rocher à l’aide de ciment avait lieu samedi dernier (12 mars). C’est avec enthousiasme que nous nous sommes retrouvés au domaine Maizerets en compagnie de Denis.

IMG_1667La journée a commencé par un retour sur la pratique et une analyse de l’avancement de notre projet. En effet, à tour de rôle, chacun s’exprimaient sur son propre projet et, par la suite, à l’aide des commentaires de Denis et des autres participants, nous pouvions déterminer les correctifs possibles à apporter.

Bien sûr, cette approche était des plus constructives et permettait au participant de réaliser ou non certaines améliorations suggérées par le groupe.

Est venu ensuite le temps de passer à l’action. En effet, il était possible, à l’aide d’outils divers, de sculpter le rocher pour avoir une création à notre goût. Pour d’autres, l’ajout de ciment était nécessaire pour atteindre les mêmes objectifs.

Pendant le séchage du ciment nouvellement ajouté, Denis nous a montré les rudiments de la création d’une plaque, d’une lauze, d’un bol ou de toute autre structure à l’aide du bac à sable.

Pour créer un objet avec cette technique, il faut garder en tête l’effet négatif et positif de notre plaque. Il faut donc creuser dans le sable ou ajouter du sable sur le ciment pour donner les dimensions et les proportions voulues à notre création. Il faut penser en trois dimensions.

IMG_1678Une fois le projet du bac à sable en attente, nous passions maintenant à l’étape de la coloration pour notre rocher, l’étape cruciale de notre projet. Non seulement nous devions colorer notre rocher, mais nous devions aussi installer la couche protectrice, la couche finale du projet. Cette couche est en fait du ciment mélangé à du sable et de la coloration. Ce mélange est plus ou moins liquide en fonction de l’étape à réaliser.

IMG_1714Pendant l’atelier, nous avons pu appliquer deux couches de coloration. Mais encore là, le travail n’était pas terminé. Il faut jouer avec les nuances et les ombres et ceci peut donc demander plusieurs couches. C’est donc à la maison que la plupart d’entre nous allons terminer notre projet.

 

Voici en images quelques rochers de nos participants à la fin de l’atelier.

Pour ma part, j’ai retravaillé mon projet durant la semaine suivant l’atelier. Encore là, je considère qu’il reste encore du travail à faire, mais pour l’instant, je ne le touche plus, jusqu’à la prochaine étape qui sera l’installation des arbres.IMG_1730

C’est un peu comme avec un bonsaï : avec le temps, nos idées changent et évoluent et j’ai l’impression qu’il y aura encore des modifications !

Ce fut un bel atelier

Merci à tous.

Sacha Bois

Advertisements