Mots-clés

, , , , , ,


Lors de la conférence du 1er avril 2013, Brian Donnelly nous a expliqué comment procéder afin de choisir le meilleur «devant» pour un bonsaï.

IMG_3726

Brian a débuté sa conférence avec un Thuya occidentalis comme exemple. Avec quatre étiquettes, il a identifié quatre possibilités pour le «devant» de cet arbre et les participants l’ont aidé à ressortir les avantages et désavantages pour chacune de ces possibilités.

IMG_9083

Cliquer pour voir les autres options pour le devant de cet arbre

Lors de l’évaluation des avantages et désavantages de chacune des options possibles, l’élément de l’arbre à mettre en priorité est son tronc, puisqu’il est difficile d’en changer les caractéristiques fondamentales. Par exemple: il sera difficile de changer la conicité d’un tronc. À l’inverse, la position du feuillage peut être ajustée si nécessaire. Le feuillage de l’arbre n’aura donc pas un poids aussi important dans la prise de décision. Cependant, on ne peut pas exclure complètement cet élément lorsque l’on fait un choix, car bien que mobiles, les branches d’un arbre ont leur limite quant au changement qu’on désire leur imposer. Rapidement, les caractéristiques que l’on recherche pour choisir le «devant» d’un bonsaï sont la beauté du nebari (ou système racinaire), le mouvement du tronc, la conicité du tronc, la visibilité des caractéristiques spéciales comme le shari (bois mort), les jins (branches mortes) et la veine vivante de l’arbre, la position des branches principales de l’arbre et la position des racines dans le pot. 
IMG_3740

Un autre élément important à prendre en compte est l’angle auquel l’arbre sera planté dans le pot. Souvent, pour mieux mettre en valeur les qualités d’un arbre, on changera l’angle de l’arbre au rempotage. Dans le cas de ce Thuya, l’angle montré dans la photo ci-dessus donne plus de caractère au tronc que s’il était planté à angle droit. Le «devant» d’un arbre n’est pas immuable et définitif. Si, pour quelque raison que ce soit, après quelques années, un autre devant apparaît plus avantageux, il n’y a aucun mal à le changer.

IMG_3731

Les participants ont ensuite été invités à observer attentivement quatre options pour le Mélèze d’Amérique montré ci-haut.

IMG_9097 IMG_9095 IMG_9093

Après avoir noté attentivement chacune des qualités et options pour cet arbre, ces dernières ont été mises en commun.

IMG_9100 IMG_9104

Après avoir choisi un angle intéressant pour cet arbre et après quelques conseils techniques, les participants se sont mis au travail, le second objectif de la conférence étant d’apprendre à dessiner un bonsaï. Brian a beaucoup insisté sur le fait qu’il ne faut pas nécessairement être doué en dessin pour apprendre à dessiner un arbre. Le but de l’exercice n’est pas de créer une oeuvre d’art mais bien de générer un plan d’action pour la mise en forme et le développement de l’arbre. Ainsi, les participants ont eu l’occasion de pratiquer leurs aptitudes artistiques en dessinant le mélèze de Brian.

IMG_9103IMG_9102IMG_9101 IMG_9108

L’activité a donc permis à chacun de s’améliorer en réalisant une tâche que peu osent faire. Toutefois, nul besoin d’être expert pour dessiner un bonsaï! La pratique et le développement de ses propres techniques mènera rapidement à un résultat intéressant!  Merci Brian pour cette activité qui sort de l’ordinaire!

IMG_9105

Advertisements